Opérateur de paris en ligne Bovada

L’opérateur de paris en ligne Bovada voit enfin le jour lorsque le bilan sur l’année 2014 a affiché une logocroissance depuis une longue période de perte de six ans.

Rappelons que la première année de perte qu’a subie l’opérateur a été l’année 2008 pour se terminer définitivement, espérons-le, en 2013.

Une baisse budgétaire qui a porté ses fruits La politique de Bovada pour assurer une évolution positive de son marché est simple. Effectivement, les responsables de l’établissement ont opté pour la réalisation d’une diminution budgétaire auprès de ses services afin de pouvoir ressentir les retombées de l’activité effective de ses joueurs.

Il faut dire que le bookmaker a connu plusieurs années dures depuis que l’établissement a lancé, en 2008, une opération de jeux destinée pourtant à apporter une croissance dans son chiffre d’affaires. Quoi qu’il en soit, le soleil est en train de se lever pour la société en étant marqué toutefois par des bénéfices encore peu conséquents. Un bénéfice encore faible de 1.1 millions d’euros

Pour sa première année de croissance, Bovada ne reçoit qu’un bénéfice de 1.1 millions d’euros, encore faible mais très encourageant selon les responsables de la société.

Actuellement, l’établissement dispose de quelques 300 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel à partir desquels il établit ses stratégies de jeux ainsi que sa politique de communication. Pour l’instant, la société ne présente qu’un petit bénéfice mais que ses responsables pourront espérer voir augmenter d’ici la fin de l’année 2015 et pour les années à venir.

Une croissance positive, grâce à quoi ? Les causes, ou plutôt les bonnes raisons qui ont pu permettre à la société de connaitre sa première croissance après six années de recul sont essentiellement de deux ordres.

D’une part, il y a eu la diminution du budget employé par la société pour faire la communication de ses services. Le budget publicitaire et marketing a été fortement limité.

De fait, cette décision a été prise après les bons résultats que l’établissement a déjà obtenus grâce à sa notoriété, notamment en termes de nombre de joueurs. Un petit trou dans sa publicité ne lui fera ainsi pas grand mal si l’on tient compte de sa réputation à l’heure actuelle.

D’autre part intervient la présence de la dernière Coupe du Monde du football que le Brésil a accueilli en 2014. Grâce à cet événement international, le chiffre d’affaires de la société a largement augmenté de manière à engendrer une croissance positive, une fois l’année achevée.

Pour les années à venir, Bovada peut espérer une croissance plus importante grâce notamment à l’augmentation de son panel de jeux.